Geocoding et Reverse Geocoding en Swift

Geocoding

Comment obtenir une adresse à partir de coordonnées géographiques ? Et comment obtenir les coordonnées géographiques à partir d’une adresse ?

Voici (un des) problèmes auxquels je me suis frotté pour la réalisation de l’application KayakTracker…

Et cela se nomme le géocodage et le géodécodage (geocoding et reverse geocoding). Une recherche Google montre que cela est réalisable entre autres grâce à leur API Maps…

Mais Apple à également pensé à nous, et c’est cette méthode que je vais vous présenter.

Comme d’habitude, je m’appuie sur une petite application « POC » qui, une fois terminée, donnera cela :

Motivés ? C’est parti !

Lire la suite

Soulageons la planète : programmons mieux !

Plaidoyer pour de meilleurs logiciels

Cette semaine, pas d’article technique (quoi que…), mais plutôt un partage : l’excellent article de Nikita trouvé sur son blog tonsky.me à propos de l’obésité informatique : http://tonsky.me/blog/disenchantment/

Ne vous êtes jamais demandé pourquoi il fallait toujours plus de puissance à nos ordinateurs pour effectuer grosso-modo les mêmes tâches?

Windows 95 était à l’aise avec 30 Mo de Ram, Windows 10 veut 4 GO… quasiment 133 fois plus… Est-il pour autant 133 fois meilleur ?

Comment se fait-il qu’il faille 15 mn pour l’installer sur une machine, et 30 mn pour qu’il se mette à jour sur la même machine ?

L’affichage d’une page web nécessite de plus en plus de puissance… mais avons nous vraiment gagné en ergonomie et en confort pour autant ? Quand on voit ce qu’est devenu Facebook, on peut légitimement se poser la question.

La moindre application iOS ou Android crée des centaines de fichiers avant même que nous ayons écrits la première ligne de code !

Peut être que le temps du programmeur coûte plus cher que le temps machine… en Euros ou en Dollars. Mais a-t-on pensé au coût écologique de milliards de machines gaspillant des ressources ?

Je pense qu’il est de notre devoir en tant que développeur de créer du code non seulement ré-utilisable et facilement débogable, mais aussi et surtout efficace et optimisé !

Bref, du code écologiquement responsable !

 

 

API Charts tutoriel

Swift Charts Tutoriel

Je reprend la petite application utilisée pour le tutoriel sur HealhtKit afin de vous donner un aperçu des innombrables possibilités de l’API Charts.

L’API Charts à été développée par Daniel Gindi et peut être téléchargée sur Github. L’idée est de faciliter la vie des développeurs iOS / Swift pour la création de graphiques. Grâce à Charts, vous pouvez facilement créer des diagrammes, des courbes, des graphiques en barres, et plein d’autres types de graphiques pour représenter de manière visuelle des données.

C’est un peu un Excel pour développeurs. Par contre, tout comme celui-ci, l’utilisation nécessite un certain apprentissage, mais vous verrez, cela en vaut la peine !

Voici à quoi nous allons arriver :

HeartStatisticsWithChars.jpeg

Prêts ? C’est parti…

Lire la suite

HealthKit tutoriel : récupérer des données cardiologiques en Swift grâce à l’iPhone

Düsseldorf graphic Design Institute(1)

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas publié de nouveaux tutoriel. Celui que je vous propose aujourd’hui est à la fois un tuto et une POC, qui va nous permettre d’aborder un gros morceau : HealthKit

Voici à quoi ressemblera notre appli terminée :

heartStatisitcs

 

HealthKit : Késako ?

Lire la suite

La Cathédrale et le Bazar

cathedral_bazaar

Je profite du relâchement (relatif) du mois d’août pour me remettre un peu à la lecture… de livres ayant trait à l’informatique vous vous doutez bien 😉

Premier de la liste : La Cathédrale et le Bazar, d’E.Raymond.

C’est impressionnant comme un essai paru en 1999 peut être par beaucoup de cotés à la fois précurseur et d’actualité !

Voici le résumé tiré du site verbiage.fr :

 »

Eric Steven Raymond est un informaticien américain oeuvrant dans le monde du logiciel libre à qui l’on attribue la création du terme « open source ». En 1999, il diffuse un essai devenu depuis une référence dans le monde du logiciel libre « The Cathedral and the Bazaar » (La cathédrale et le bazar).

Eric Raymond y oppose les modèles de développement des logiciels libres à ceux appliqués aux logiciels propriétaires.

Rédigé par un informaticien, évoquant le développement d’outils informatique, il n’est que peu souvent cité comme ouvrage de référence de Management. Pourtant, Eric Raymond développe sans prétention une analyse mettant en évidence la supériorité d’un modèle d’organisation basé sur la transparence et la collaboration.

C’est ici qu’apparaît, à mon sens, le principal point commun avec l’ouvrage de Vineet Nayar. Ils posent tous les deux les principes d’une organisation déstructurée favorisant l’initiative, l’efficacité et la créativité.

Par opposition aux organisations managériales traditionnelles dits de « type cathédrale » marquées par une hiérarchie, une structure forte, Eric Raymond présente le modèle du logiciel libre basé sur le collaboratif, le volontariat, la transparence. Tout est ouvert, tout est accessible, tout est transparent, une organisation à la fois horizontale et verticale : un bazar. Ici le responsable se fait davantage coordonnateur.

Contrairement aux apparences le modèle bazar n’est pas l’anarchie. Il est au contraire structuré par ses propres règles de fonctionnement, basées sur la souplesse, la rapidité et les échanges permanents entre contributeurs.

Au delà de l’éloge d’un type de management différent, que l’on pourrait juger plus où moins adapté à tel ou tel type d’entreprise, sont évoqués ici les thèmes essentiels dans la gestion de projet et dans la gestion des hommes que sont la motivation et la créativité.

L’organisation doit permettre de ne pas perdre de vue l’objectif visé, de mettre en cohérence les travaux de chacun, sans être un carcan limitant l’initiative et la créativité.

Les axe essentiels sont la motivation « tout bon logiciel commence par gratter un développeur là où ça le démange », la compétence (ici des développeurs), la transparence, mais aussi enfin et surtout une relation permanente avec les utilisateurs « traiter vos utilisateurs en tant que co-développeurs est le chemin le moins semé d’embûches vers une amélioration rapide … ».

Une démarche itérative de correction des bugs orientée client qui, en définitive, donne au bazar la charpente nécessaire à sa réussite, son but ultime : satisfaire l’utilisateur final.

Les succès de Linux, Wikipedia, la fondation Mozilla et son célèbre navigateur Firefox, l’émergence de start up devenues depuis des multinationales (Google…), sont les signes qu’un management différent est en train de s’imposer. De plus en plus d’entreprises « cathédrales » se laissent en effet peu à peu tenter par l’esprit « bazar ».

 »

A lire ou à relire, sur la plage ou ailleurs…

Ayant eu quelques difficultés à trouver la version epub pour ma liseuse, je vous mets en téléchargement les fichiers pdf et epub :

cathedrale-bazar.pdf

cathedrale-bazar.epub

Bonne lecture à tous, et si vous avez des suggestions pour le blog, n’hésitez pas à les mettre en commentaires !

Une application dédiée à la pratique du canoë, du kayak…

PhotoKayakChuteEau.png

Allez, cette fois, c’est parti pour le développement d’une nouvelle application mobile iOS. Je n’ai pas encore le nom définitif, et je ne peux pas encore trop en dire…

Sachez juste qu’elle est dédiée aux pratiquants de sports nautiques en rivière tels que le kayak, le canoë, le rafting, standle padle… et qu’elle sera compatible Apple Watch.

Au programme, WatchKit, MapsKit, CoreData, gps sur iPhone et Apple Watch 3, Alamofire, API REST…

Un peu de travail en perspective…

Allez, pour vous faire saliver, l’écran principal :

kayak - iphone

 

Je mettrai la suite au fur et à mesure de l’avancée !